École Française de Comptabilité Organisme Privé d'Enseignement à Distance soumis au Contrôle Pédagogique de l'État isq Organisme Certifié
Juridique
Accueil Fiscaliste

Fiche Métier Fiscaliste

Le Code Général des Impôts, et en particulier celui des sociétés, le Fiscaliste le connait très bien, c’est son métier ! Mais il a d’abord un rôle de conseil. Il éclaire les dirigeants sur les implications fiscales de leurs décisions et utilise les textes les plus favorables afin d’optimiser la charge fiscale de l’entreprise. Sa fonction a de l’avenir. Loi de finances annuelle, alternance politique, ont un impact réel sur la fiscalité et la vie de l’entreprise.

Le métier de Fiscaliste

Le Fiscaliste est le spécialiste des impôts et taxes de toutes natures, auxquels sont assujetties les entreprises. Au-delà de son rôle de conseiller fiscal de la direction de la société qui l’emploie, son champ d’intervention est multiple :

  • Il doit d’abord s’assurer que l’entreprise respecte bien les Normes Fiscales nationales ou internationales.
  • Il doit remplir de manière cohérente les obligations déclaratives fiscales directes et indirectes auxquelles toute entreprise est soumise, ainsi que celles spécifiques au secteur d’activité de l’entreprise.
  • Le Fiscaliste assure une veille permanente en matière fiscale, diffuse l’information fiscale au sein de l’entreprise et met en application les nouvelles réglementations.
  • Il est en charge d’optimiser et de sécuriser les opérations ordinaires et exceptionnelles.
  • Présent lors d’un contrôle fiscal, il sait trouver les arguments nécessaires en cas de contentieux.
  • Technicien de la fiscalité, il sait judicieusement se servir des dispositions en vigueur pour permettre à l’entreprise de réduire ses dépenses d’impôts.
  • Ses connaissances en Droit lui permettent de collaborer étroitement avec le service Juridique de l’entreprise.
En savoir +

Quels sont les compétences requises pour devenir Fiscaliste ?

Le Fiscaliste doit connaître parfaitement les spécialités du Droit qu’il pratique, le monde de l’entreprise, de l’économie et de la finance. Outre ses compétences techniques, c’est aussi une personnalité. Il fait preuve d’un esprit de rigueur, de synthèse et d’analyse. Il dispose d’un très bon sens de l’écoute, de bonnes capacités rédactionnelles et oratoires, d’un talent certain pour la négociation. Il est diplomate et objectif. Il maitrise l’informatique et sait utiliser les données juridiques.

Quelle formation suivre pour devenir Fiscaliste ?

L’École Française de Comptabilité enseigne une formation qualifiante de Fiscaliste spécialement conçue pour être étudiée à distance et accessible à partir d’une Terminale complète et une bonne culture économique, sociale et financière. La formation de Fiscaliste de l’EFC est également ouverte aux candidats issus d’études supérieures de commerce, de Droit, d’économie et de gestion, comptables et financières…

La formation Fiscaliste de l’EFC est particulièrement recommandée aux salariés de la Comptabilité de la Gestion et de la Finance ou exerçant dans un service administratif, commercial ou juridique, proche de la Direction Financière ou Fiscale de l’entreprise et souhaitant valoriser leurs connaissances pour exercer leurs compétences dans le domaine de la fiscalité d’entreprise.

Pour enrichir leur qualification, l’EFC propose en option à ses élèves la formation Juriste d’entreprise, complémentaire de la fonction de Fiscaliste.

Quels sont les débouchés professionnels pour le Fiscaliste ?

La filière est en plein essor et recrute !
Le Fiscaliste est le plus souvent salarié d’une grande entreprise, d’un groupe national ou international, rattaché au Secrétaire Général, au Directeur Financier, au Directeur Comptable, au Directeur Juridique. Les PME-PMI s’adressent généralement à des cabinets d’avocats fiscalistes ou à des cabinets de Conseillers ou Consultants Juridiques et Fiscaux.
Le Fiscaliste peut présenter les concours de la fonction publique et entrer au service d’une administration ou d’un Ministère.

Quelle évolution de carrière pour le Fiscaliste ?

Après quelques années d’expérience en entreprise, il peut aspirer exercer ses compétences en qualité de consultant dans un cabinet de conseil ou Directeur fiscal d’un groupe ou d’une grande entreprise, voire dans les PME, Directeur Juridique et Fiscal. C’est l’évolution normale d'un fiscaliste. Dans l’administration fiscale, il peut devenir Directeur Fiscal.
S’il veut s’orienter vers l’étranger, l’Anglais lui sera indispensable.

En savoir +

Témoignages

C'est un remerciement à l'ensemble du personnel de l'EFC pour leur disponibilité, mes professeurs en particulier.

Thomas (57)

Je tiens quand même à vous renouveler ma satisfaction et ma motivation quand à cette formation qui est très bien organisée et qui permet vraiment un apprentissage autonome, à la maison.

Sophie - Formation par correspondance

Retrouvez-nous sur : Facebook Twitter Google + Linkdin Viadeo Youtube
Retrouvez-nous sur : Facebook Twitter Google + Linkdin Viadeo Youtube
pix